ALT+SHIFT+Z

Update 03/10 : je viens de me créer une page dédiée à WordPress pour stocker tout ce genre d’infos

J’ai passé je ne sais combien de temps sur Google et les forums WP pour trouver cette information alors je documente : pour faire apparaître, dans WordPress, la 2ème barre d’outil de l’éditeur visuelle (celle du bas, avec la couleur de la police et autres), le raccourci clavier c’est ALT+SHIFT+Z.

Au moins sur une version française, j’avais vu autre part un ALT+SHIFT+V qui ne marche pas chez moi.

Grrrrr !

Double couche de nouveautés open-source

Côté client : Firefox 3.5, avec en particulier le nouveau moteur Javascript TraceMonkey ultra-rapide, la navigation privée (a.k.a. « porn mode » ;-)), la géolocalisation, la gestion des tags <audio> et <video> permettant d’avoir cela sans plugin Flash (à tester ici par exemple)… Bref du tout bon ! Attention comme d’habitude, certains plugins ne sont pas encore à jour (en particulier Google Gears).

Côté serveur : PHP 5.3 version finale, après 2 ans de gestation… Là aussi  plein de nouveautés dont la gestion des namespaces ou encore les fonctions anonymes

Gnome 2.26 est disponible

Comme tous les 6 mois chez Gnome (mais aussi Ubuntu et d’autres, grâce au très bon mode de release « time based »), voici Gnome 2.26 et son lot d’évolutions incrémentales : un logiciel de gravure, du partage de fichiers simplifié… — toutes les informations dans la Release Note ! Tout cela sera bientôt intégré dans vos distributions favorites évidemment…

Maintenant, une des vraies questions pour Gnome — comme pour toute plateforme  stable et mature depuis quelques années — c’est l’évolution et comment passer à l’étape suivante, surmonter les limitations techniques et proposer des fonctionnalités dans l’air du temps, innover.

WordPress 2.7 « Coltrane » est disponible

Et c’est la même histoire que la dernière fois pour la version 2.6 : super-facile, RAS, marche nickel… avec en plus la nouvelle interface d’administration qui est vraiment très bien faite, et désormais la mise à jour de WP peut se faire par celle-ci !

Tous les détails se trouvent dans le post présentant cette version 2.7 sur le blog de développement de WP, pour en avoir un aperçu, regardez la vidéo de présentation (n’hésitez pas à la mettre en HD et en plein écran) :

Inutile de préciser que Coltrane est déjà installé sur ce blog… C’est Noël 🙂

OpenOffice.org 3.0 en version finale !

C’est la fête de l’open-source, ces jours-ci : OpenOffice.org, un des monuments — pour ceux qui ne connaîtraient pas, c’est une suite bureautique gratuite et libre, avec traitement de texte, tableur, présentation, base de données… — vient de livrer la version finalisée 3.0, en développement depuis plusieurs années !

De nombreuses nouveautés, améliorations de performance et corrections de bugs sont naturellement au programme, pour n’en retenir que quelques-uns sélectionnés de manière parfaitement arbitraire :

  • Pour les utilisateurs de Mac, la plus importante : OpenOffice est désormais une application native Mac, plus besoin de X11 — et rien que cela, c’est une révolution !
  • La gestion des formats de fichier ODF 1.2 (natif et standardisé ISO) et Microsoft Office 2007 (OOXML)
  • La gestion des extensions (des plug-ins !)
  • Un solveur d’équations
  • De nouvelles icônes — rassurez-vous, pas de changement d’ergonomie aussi radical que celui d’Office 2007 et ses « ribbons ».

Petits bémols : à l’heure actuelle, le site web est pris d’assaut (bien que la release date de lundi, c’est dire !), et est donc réduit à son strict minimum, à savoir la page de téléchargement, et d’autre part, la version Mac n’est pas encore disponible en français (ce qui est le cas pour Windows et Linux).

Bref, la plus connnue des suites bureautiques open-source s’offre une belle une cure de jouvence et tout le monde peut en profiter !

Gnome 2.24, GTK+ pour Mac

Les news de la journée côté logiciels libres :

  • Gnome annonce la version 2.24, qui inclut une plateforme mobile (y a-t-il des téléphones / tablettes l’utilisant ? aucune idée !) en plus d’évolutions incrémentales, de nouvelles versions et de polish par rapport à la version précédente…
  • GTK+ est désormais disponible sur Mac OS X, ce qui devrait permettre soit de développer sur Mac avec cette librairie graphique plutôt que Cocoa (quel intérêt ??), soit de faire tourner des applis GTK/Gnome sur Mac nativement, sans avoir à utiliser X11, ce qui semble nettement plus intéressant… En combinaison avec Mono, ça peut donner des trucs intéressants.

Chrome : essayez-le dès aujourd’hui sur Mac / Linux…

L’équipe de CodeWeavers a décidé de packager des versions Mac et Linux de Google Chrome avec Wine pour démontrer le bon fonctionnement de cet outil — qui, pour mémoire, est une ré-implémentation de l’API de Windows 32 bits et est en version 1.0 depuis quelques mois seulement.

Résultat : ça marche après « seulement » 11 jours de boulot ! Etonnant je trouve, c’est en effet une belle preuve de la maturité de Wine, maintenant, je pense que le monde a bien changé depuis les débuts (en 1999 !) de Wine et en particulier on trouve plusieurs toolkits graphiques qui permettent de faire des applications portables sans s’embêter à ré-implémenter une version Windows…

Django 1.0 : pour perfectionnistes avec des deadlines…

Django

C’est le slogan de Django, le framework Python de développement web du moment : la version 1.0 vient d’être annoncée après environ 3 ans de développement — et près de 4000 commits depuis la précédente version stable !

Parmi les particularités intéressantes de cet outil (bien entendu open-source) :

  • un générateur d’interface d’administration à partir d’un schéma de base de données très puissant et customisable, sans doute LA fonctionnalité phare de Django ;
  • un générateur de schéma de base de données à partir d’un modèle objet ;
  • un mécanisme de configuration des URL de votre site très paramétrable ;
  • un mécanisme d’applications « pluggables » et ré-utilisables qui permettent de construire un site à partir de briques — voir par exemple Pinax, qui est une tentative de bâtir un modèle de site de réseau social sur Django et des applications ré-utilisables : openid, tags, forum, inviter un ami, tout y est, c’est étonnant !
  • et bien sûr : des templates sans code et bien séparés de la logique applicative, la gestion de l’Unicode, de l’internationalisation…

Bref, si je devais coder un site from scratch en custom aujourd’hui, c’est une technologie que je regarderai de très, très près !

Et si vous voulez voir de (nombreux) exemples, je vous invite à consulter Django Sites, dont l’objet est précisément de référencer les sites construits sur Django…